Nous dormons tous, dès le début de notre vie, mais qu'est-ce que ça signifie et comment cela se passe-t-il ?  Notre cycle de sommeil se divise en plusieurs phases : L’endormissement est suivi du sommeil léger, du sommeil profond, du sommeil paradoxal (REM) et enfin de la phase pendant laquelle se fait sentir le besoin de replonger dans le sommeil profond. Mais comment ces phases agissent-elles sur notre corps ?

Pendant l’endormissement et le sommeil léger, votre corps se trouve encore en « mode veille ». Vous allez donc tout entendre et tout ressentir et vous serez très vite réveillé. Ainsi, lors d’une nuit pluvieuse, vous entendrez chaque goutte tomber sur votre fenêtre.

Notre sommeil profond permet à notre corps et à nos cellules de récupérer. Lors du sommeil profond, notre cerveau produit l’hormone de croissance humaine, aussi appelée GH, le flux sanguin vers les muscles augmente, notre tension artérielle chute, bref tous les niveaux d’énergie de notre corps se reconstituent. C’est notamment la raison pour laquelle les jeunes enfants ont besoin de beaucoup plus de sommeil profond que les adultes. D’ailleurs, quand nous nous sentons malades, nous dormons plus souvent et plus longtemps et ainsi nous guérissons.

Sans cette possibilité de garder notre corps et nos organes en bonne santé, nous risquons de vieillir prématurément ; il devient alors de plus en plus difficile d’éliminer les toxines, surtout lorsqu’elles sont liées à des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, l’ostéoporose ou les troubles neurologiques.

 Dormir, qu’est-ce que c’est ?
 Dormir, qu’est-ce que c’est ?

Le REM est également appelé sommeil paradoxal, car, pendant cette phase, nous présentons une activité cérébrale très intense alors que nos muscles sont presque totalement atones. Pendant ce sommeil paradoxal, nous ancrons nos souvenirs dans notre mémoire ou, si nécessaire, les oublions. C’est également la phase durant laquelle nous rêvons. Des recherches ont démontré que ce sont surtout les adolescents et les jeunes adultes qui restent dans cette phase plus longtemps que d’habitude.

Il est important d’enchaîner chaque phase afin de donner à notre corps toutes les chances de récupérer après une journée mouvementée. Se détendre la nuit est un must, c’est pourquoi votre chambre à coucher doit être exempte de tout élément perturbateur.

Et notre principal perturbateur du sommeil est...?

Vous n’allez pas ou difficilement le croire, mais le principal perturbateur du sommeil dans notre chambre est... notre lit. Essayez un peu de dormir debout... Dormir assis est généralement possible pendant un cycle de sommeil, mais dormir plusieurs cycles consécutifs comme nous en avons l’habitude n’est possible qu’en position couchée. Notre colonne vertébrale suit une courbe naturelle et celle-ci doit être reproduite lorsque nous sommes couchés.

 Dormir, qu’est-ce que c’est ?
 Dormir, qu’est-ce que c’est ?

Pendant notre sommeil profond, il est important de bouger le moins possible. Dormir sur un mauvais matelas entraînera de nombreux mouvements durant la nuit, ce qui nous tirera plus vite de notre sommeil profond...

Un bon matelas doit veiller à ce que la zone de contact avec le corps soit maximale. Cela réduit les points de pression sur la surface de la peau et vous aide à moins vous retourner pendant la nuit.

Dans le choix d’un nouveau matelas, tenez compte de votre position favorite pour dormir, de votre morphologie, de votre poids ainsi que de la fermeté du matelas. En règle générale, vous pouvez partir du principe qu’un matelas trop ferme nuira à votre sommeil.

Saviez-vous que les matelas MyBed sont déjà préformés selon votre morphologie et votre position favorite pour dormir ? Ainsi, nous avons des matelas de forme X, H, V ou A... Vous ne suivez plus ? Rassurez-vous, nous vous donnerons plus d’informations sur ces formes dans un prochain blog.